Exploration d'une part FM-X quatrième partie : - Moessieurs

Aller au contenu

Exploration d'une part FM-X quatrième partie :

Montage MODX > FM-X > Les basiques
Cette page est la traduction Moessieurs d'un article de Phil Clendeninn postée sur Yamahasynth.com.

Cliquez sur le lien pour lire l'article original en Anglais :  article original.

Merci à Phil pour ses explications aussi bien détaillées que simples à comprendre.
Les bases :
Pour montrer comment construire des formes d'onde de base à l'aide de paramètres FM-X, nous avons examiné quatre performances, toutes différentes, réalisées à partir de deux Operateurs FM-X porteur/modulateur dans une single part performance.
Dans la partie 4 de cette série, nous assemblons toutes les pièces du puzzle!

Allons maintenant de l'avant et regardons une multipart performance.

Téléchargez le fichier zippé d'exemple en cliquant sur l'image :




C'est la version éditée de la performance Preset : Moving Floor.
Elle a été éditée de sorte que les différentes assignations des boutons rotatifs assignables pour chaque part de la performance soient liées au  Super Knob.
Cette performance contient en fait les quatre parts "simples" FM-X que nous avons déjà étudiées dans les précédents articles.
La partie "Motion Control" est ici assurée par les arpégiateurs ainsi que les liaisons entre les boutons assignables et le Super Knob.

Alors que beaucoup de gens pensent que vous avez besoin de 8 opérateurs pour créer des sonorités complexes et intenses, nous avons vu que tout commence avec une simple pile porteur/modulateur et nous avons appris que parce que chaque opérateur peut commencer comme une forme d'onde plus complexes que la traditionnelle Onde sinusoïdale FM, vous pouvez faire varier le timbre, l'élaboration du contenu harmonique de manière intéressante. En accord avec notre analogie : "apprendre à nager", c'est un peu comme si nous avions pataugé dehors avec notre équipement de plongée et jeter un coup d'œil sous la surface pour certains basiques. Nous allons maintenant mettre l'équipement de plongée et aller encore plus profond. La chose essentielle à retenir de tout ceci est : *explorer*, cela reste un des meilleurs moyens d'apprendre.
Nous avons mis en évidence certains des principes fondamentaux de la synthèse FM et nous l'avons fait en évitant la lourdeur des explications mathématiques (nous n'avons même pas mentionné une seule fois les fonctions de Bessel pour vous montrer que vous pouvez faire beaucoup de choses sans elles).
Ne pas trop penser ou analyser, utilisez simplement vos oreilles d'abord puis recherchez la raison pour laquelle un son se comporte comme il le fait.

Gardez à l'esprit que le modulateur (comme le vibrato ajouté par la main gauche du violoniste) n'est pas audible par lui-même, son influence se manifeste comme un changement de l'élément porteur (la corde de violon en mouvement) :

- c'est le transporteur qui est audible.
- c'est le modulateur qui affecte le ton.
La recette :
Cette performance est composée de quatre Part FM-X, part 1 à 4 associées à un seul élément AWM2 de type pad (part 5 "Dance") et un kit de batterie (part 6 "Dancefloor Kit).
Vous pouvez désactiver cette partie rythmique ou le remplacer par un Drum kit de votre choix.
Si vous avez suivi la vidéo avec Blake "MONTAGE Connect Arpeggio 101" vous pouvez utiliser le Drum Kit que vous avez créé pour ce didacticiel "Arp".
Nous allons surtout nous concentrer sur les boutons assignables rotatifs et leurs interactions avec chacune des part que nous avons étudiés.

Jouez avec cette performance où vous pouvez visualiser toutes les parts et leurs activités visibles via les vumètres :




Utilisez les huit scènes (boutons bleus).
Vous verrez que toutes les parts sont "actives" à tour de rôle pour certaines dans chaque scène et le Super Knob provoque des changements de ton.

Une scène peut entre autres choses, sélectionner les variations d'arpèges (Arp Select) de 1 à 8, ces mémoires de scène peuvent également mémoriser les "Mute" mais nous ne les utiliserons pas ici.
Lorsqu'une part n'est pas active via un arpège c'est parce qu'il a été mis en stand by pour ainsi dire. Nous en verrons plus sur ce sujet un peu plus loin dans cet article.
Même si ce type de "performance" à jouer avec un doigt n'est pas votre tasse de thé, elle rend très facile l'exploration et l'apprentissage sur ce qui se passe dans le moteur FM-X.
Comme les arpèges jouent les phrases, nous pouvons concentrer notre attention sur la conception du son ce qui est aussi plus amusant !
La molette de modulation :
La molette de modulation (MW) est la source du Fading de la part 5 (pad AWM2).
À moins que la MW soit à minima un peu avancée, à zéro la part 5 ne s'entendra pas, son volume est lié à la position de la MW.

Un autre point qui a souvent été posé en tant que question sur les forums,  pourquoi sur l'écran on voit le fader de la part 5 avec un volume à zéro?
C'est parce qu'il n'est pas géré par le fader, il a été en quelque sorte réaffecté à la molette de modulation qui gère son niveau de sortie.

Si vous souhaitez supprimer cette affectation, vous pouvez supprimer le block source/destination.

Nous allons explorer la part 5 :
• Appuyez sur [Part Select 5]
• Appuyez sur [EDIT] ;
• Appuyer sur "Mod/contrôle"  > "Control Assign" et avec l'Auto Select activé (vert) bouger la molette de modulation pour rappeler l'écran illustré ci-dessous.

La MW est effectivement responsable du volume, du Cutoff, et la Resonance. [SOLO] PART5, bougez la MW vous permettra de l'entendre :




L'affectation des "cutoff" et "resonance" à la même source (contrôleur) permet en un seul geste d'ouvrir simultanément le filtre (montée de la fréquence de coupure) et diminuer la résonance pour que le son ne sembler pas "fuir" et devenir fou, hurlant à la lune, c'est que liée à une fréquence particulière le rendant plus fort que tous les autres cela peut envoyer des harmoniques s'envoler vers la stratosphère tout cela en augmentant le volume de la part.
Vous pouvez entendre cela en jouant un accord tandis que vous bougez lentement la MW vers le haut.
Entendez que ce n'est pas seulement un balayage linéaire, c'est multidimensionnels.
Vous pouvez le voir pour chaque destination via son type et forme de courbe comment s'accroît le Cutoff et baisse la Resonance à mesure que la  MW est bougée vers le haut. Cela commence à augmenter à environ 1/3 de la course du contrôleur mais il y a plus...

La part 5 est le seul élément AWM2 de la performance. Dans la capture ci-dessous, nous avons mis en évidence la zone de contrôle de résonance (Destination 3) pour montrer comment les changements de résonance se produisent lorsque la MW est bougée vers le haut. À environ la moitié du chemin, la résonance est réduite :




Le MW est chargé de déplacer trois paramètres simultanément.
Lorsque vous mettez en surbrillance la gestion du Volume (Destination 1, présenté ci-dessous), vous verrez qu'il augmente immédiatement lorsque la MW est bougée alors que le mouvement de la fréquence de coupure et de résonance est retardé à mi course.

Vous constatez que pour chaque contrôleur vous permet de façonner la manière dont est utilisé le contrôleur via les courbes pour chaque destination. Il n'a pas que le mouvement linéaire, il peut être adapté et façonné comme vous le désirez :




Sur un synthétiseur analogique, l'ouverture du filtre, la réduction de la résonance tout en augmentant le volume peut occuper les deux mains, et peut-être, d'un pied de la pédale de commande. Je ne dis pas cela pour dire que c'est mieux, mais juste pour montrer comment vous pouvez programmer et utiliser d'un seul geste sur une seule commande, permettant des changements importants pendant que vous êtes occupé à jouer sur le clavier.

Pendant que vous changer lentement le volume/Cutoff/résonance par le mouvement de la MW vous pouvez entendre un autre mouvement intéressant sur cette part AWM2, en effet, chaque élément possède son propre filtre et ses paramètres de filtre.

Pour afficher cet element filter :
• Appuyer sur "Elem1" en bas de l'écran ou appuyez sur le premier bouton de la rangée 3 sur le panneau de droite du Montage.
• Appuyer sur "Filtre"  > "Type" :



 
Pour lire le "diagramme" on part à gauche avec les fréquence basse vers la droite où elles seront plus élevées. La zone bleutée de ce double filtre passe-bas représente le "volume" relatif de la fréquence du filtre (ce que le filtre permet de laisser passer). Cet exemple n'est que pour un seul élément, mais chaque élément dans une part normale AWM2 peut avoir son propre filtre, avec ses propres réglages de filtre et de mouvement en réponse au contrôleur de mouvement.

Option supplémentaire : Déplacer la molette de modulation avec une pédale en FC1
Pour ceux qui ont deux pédales FC7, vous pouvez choisir d'affecter celle en  FC1 pour y réassigner la destination de votre molette de modulation vous permettant de contrôler ce mouvement avec le pied tout en gardant les deux mains sur le clavier.
Pour ce faire, sélectionnez dans "Common/Audio"  > "Control"  > "Control number" et pour Foot Ctrl 1  mettez : 1 :


Comprendre l'utilisation des boutons du panneau droit :
Performance Control vous permet d'utiliser le panneau des boutons de droite du Montage pendant que vous jouez avec le clavier.
Depuis l'écran Home lorsque Performance Control est actif, la première rangée de boutons du panneau droit vous permet de sélectionner spécifiquement une part.
En sélectionnant une part cela signifie que les boutons rotatifs sur les réglages Assign, Tone, EQ/FX, ARP/MS  affectent uniquement cette part.



La deuxième rangée de boutons interagie avec les boutons [MUTE] ou [SOLO]  plus à droite pour la part de 1 à 8 correspondante directement.
Solo vous permet d'isoler une seule part alors que Mute vous permettra de couper le son de plusieurs parts en même temps pour isoler deux ou plus de parts.

En sélectionnant une part, la led de couleur correspondant à la part s'allume afin de l'identifier.
Vous remarquerez également que les faders une fois une part sélectionnée, contrôlent non plus le volume de la part mais le niveau des elements pour une part AWM2 ou des opérateurs pour une part FM-X.

Si vous appuyez sur [EDIT] vous entrer dans le mode d'édition de la part sélectionnée, vous pouvez alors muter et de-muter les opérateurs ou les elements de la part en utilisant la 4eme rangée de boutons.
La 3ème ligne permet de sélectionner les différents opérateurs/éléments.
Les [MUTE] et [SOLO] pour les opérateurs ou les éléments sont en bas à droite.
Pour les parts FM-X n'oubliez pas que vous ne pouvez pas entendre une modulateur seul, vous ne pouvez entendre que l'influence que le modulateur a sur le porteur, donc si vous mettez en solo un modulateur, vous n'entendrez rien.

Pour les parts AWM2, vous n'entendrez un élément en Solo que s'il est actif, toutes les parts AWM2 n'utilisent pas forcément leurs 8 éléments.
Testons un peu cette performance :
 
Commencez par mettre la MW au minimum (talon au sol si vous le faîte avec une pédale FC1 qui contrôle la MW).
Ainsi en naviguant sur les Scene Memory, vous n'entendrez que les parts suivantes en maintenant un accord ou une note sur le clavier, testez sur plusieurs mesures.

• Scène 1 : parts 4, 6
• Scène 2 : parts 3, 4, 6
• Scène 3 : parts 3, 4, 6
• Scène 4 : parts 2, 3, 4, 6
• Scène 5 : parts 1, 2, 3, 6
• Scène 6 : part 2
• Scène 7 : parts 1, 2, 3, 4, 6
• Scène 8 : parts 3, 4, 6

Vous pouvez pour chaque scene ajouter la part 5 en tout temps en bougeant la MW (ou la FC1).
Les arpèges :
Jetons un œil aux affectations des arpèges.
Attirons votre attention sur deux vues différentes relatives aux données d'arpèges.

Dans la première vue, illustré ci-dessous, vous voyez un aperçu de toutes les parties actives (vous pouvez afficher soit celles de 1 à 8 ou celles de 9 à 16) et la phrase d'arpège sélectionnée pour chacune des 8 parts. Cette vue est utile lorsque plusieurs parts utilisent les arpèges.
Sur cette vue nous pouvons observer ce qui ce passe pour les parts de 1 à 8 sur la sélection Arp Select 1.
• Appuyez sur [PERFORMANCE (Home)].
• Appuyer sur "Motion Control"  > "Arpeggio" :



 
Vous voyez que les parties 1, 2, 3, 4 et 6 ont leurs Part Arp "On".
Notez que les parties 1, 2 et 3 ont un arp phrase  "Mute" 4/4 ce qui correspond à un arpège silencieux en signature rythmique 4/4.
Il permet à la part de rester en synchronisation avec l'horloge comme si un musicien qui ne jouait que cette part ne faisait que compter les temps en silence.
C'est très différent de "Off" puisque pour "Off" il faudrait ré appuyer sur une note ou un accords pour déclencher à nouveau le "lancement" de l'arpège.
En utilisant une phrase Arp Mute, dès que vous passez sur une phrase suivante, l'arpège joue sans avoir besoin d'appuyer à nouveau sur la note ou l'accord si par exemple vous maintenez cette note ou cet accord entre le changement de phrases.

Le changement d'arpège est réglé pour se faire au début de la mesure suivante, lorsque vous changez d'arp select, le changement ne s'effectue donc pas immédiatement.

Si nous souhaitons voir de manière spécifique les phrases d'arpèges affectées à la part 4 par exemple nous devons aller sur un autre écran.

• Appuyez sur [Part select 4]
• Appuyez sur [EDIT] ;
• Appuyez sur le bouton [COMMON] ou assurez-vous que "common" est activé dans la partie inférieure gauche de l'écran.
• Allez dans "Arpeggio"  > "Individual" :




Ici nous pouvons visualiser les 8 phrases (variations) d'arpèges de la part 4.
Chacune des deux vues liées aux arpèges a son intérêt.
Les Scene Memory en détails :
  • Scène 1 :

La part 4 est active
Pour cet essai, sélectionner la scène 1. Appuyez sur PART SELECT 4
En haut de l'écran vous allez pouvoir observer les attributions des boutons rotatifs assignables :



Lorsque vous déplacez le Super Knob ou que vous utilisez la pédale FC7 connectée en prise FC2, vous observerez que pour la part 4, les boutons rotatifs assignables 1, 6 et 7 sont liées à son mouvement.
L' asgnKnob 1 de la part 4 se déplace sur la plage 0 à127, l'asgnKnob 6 se déplace sur la plage 64 à 127 et l'asgnKnob7 sur la plage 50 à 127.
- AsgnKnob 1 gère la "Fréquence" du modulateur de la part.
- AsgnKnob 6 gère le niveau "EG" du modulateur de la part.
- AsgnKnob 7 gère l"OP1 Decay" du modulateur de la part.

Vous devez reconnaître que cette part est la "P4" dans notre article relatif à l'exploration de la FM-X : la gamme des paramètres pour chacune des parts est déterminée par les paramètres du Motion Control > Super Knob valeurs 1 et 2.  

Les affectations de destination au Super Knob ont lieu ici :
- Appuyez sur [EDIT]
- Appuyez sur [COMMON]
- Appuyer sur "Control" > "Control Assign" (il y a 8 Destinations dans cette performance, quatre sont affichées par page, appuyez sur "PAGE" et passez à la page 2).

L' affichage "Display Name" est l'endroit où vous pouvez attribuer un surnom pour la fonction source du contrôleur, appuyez sur cette case pour créer un nom.
Il est peut être difficile de choisir un surnom quand vous avez plus d'une chose affectée à un contrôleur ou un bouton. Mais vous n'avez pas à utiliser un surnom "officiel", vous pouvez l'appeler "Purple" si cela vous aide à vous rappeler ce que vous avez défini pour contrôleur.
Ci-dessous, il est nommé "P4_freq" parce qu'il n'est attribué qu'en fait à la part 4 et à la fréquence du modulateur, cela permet de savoir ce que ce bouton rotatif va faire et à quelle part il va le faire. Vous pouvez toucher le pavé "Destination to name"  pour affecter directement le nom de la destination dans Display Name :



Pour la part 4 au final en naviguant sur les pages nous allons observer les destinations/noms suivants : "PART 4 Assign 1"; "PART 4 Assign 6"; "PART 4 Assign 7".

Dans la capture d'écran ci-dessus la destination 6  "Part 4 Assign 1" est liée au bouton rotatif assignable common 6 qui lui même est lié au Super Knob.
- "Part 4 Assign 6" est liée au bouton rotatif assignable common 7 qui lui même est lié au Super Knob.
- "Part 4 Assign 7" est liée au bouton rotatif assignable common 8 qui lui même est lié au Super Knob.

Si vous appuyez maintenant sur le bouton supérieur [COMMON], vous pourrez voir les display Name des boutons assignables rotatifs common de la performance.

Et vous pouvez voir que les boutons 6, 7 et 8 sont appliquées à la part 4 uniquement car ils ont chacun dans leurs noms "P4" :



  • Scène 2 :

Les parts 3 et 4 sont actives ainsi que le Drum Kit
Passez la part 3 en solo et sélectionnez là.
On voit que le bouton assignable rotatif common 5 a pour nom P3_Reso.
Le bouton assignable rotatif 4 de la part qui est lié au bouton 5 common suit les mouvements du Super Knob et gère la résonance.
P3 est la part liée au deuxième article de cette série.

Appuyez sur la touche [MUTE] et utilisez la deuxième ligne de panneau des boutons de droite pour isoler les parts 3 et 4.

Vous pouvez entendre que la part 3 est la plupart du temps dans votre enceinte gauche puis glisse sur le canal de droite et la partie 4 est la plupart du temps dans votre enceinte droite et glisse sur le canal gauche. Ceci n'est possible si le paramètre de la part 3 est réglé sur "L32" et pour la part 4 est sur "R32").
Le glissement est rendu possible via les paramètres Random Part et Alternate Pan comme on peut le voir sur les captures ci-dessous :




   

  • Scène 3 :

Les réglages sont les mêmes qu'en Scene deux, sur la part de batterie la caisse claire joue en même temps que la grosse caisse.


  • Scène 4 :

Les parts 2, 3 et 4 sont actives avec le Drum Kit.
La part 2 a rejoint les parts 3 et 4 et présente un contre-rythme.
Vous devez reconnaître ce que "P2" provient de l'article précédent.
Passez la part 2 en solo
La part 2 a deux paramètres liés à l'opérateur et au Super Knob, la fréquence (bouton assignable rotatif 1 sur une plage de 0 à 127 et le niveau de l'EG sur une plage de 80 à 127 bouton assignable rotatif 6)
Lorsque vous retournez à la vue Common, vous pouvez voir les deux boutons assignables rotatifs common qui agissent sur la part 2 "P2_freq" (AssignKnob 3) et "P2_AssignKnob Mod." (AssignKnob 4).

  • Scène 5 :

Les parties 1, 2, 3 et 6 sont actives.
La part 1 renforce la part 2 sur la fin de son jeu et remplace la part 4, elle a les mêmes réglages que la part 2 sur les boutons assignables rotatifs common 1 et 2  Fréquence et Niveau d'EG avec une plage moins importante pour cette dernière (87 à 127 au lieu de 80 à 127).
Lorsque vous retournez à la vue Common, vous pouvez voir les deux boutons assignables rotatifs common qui agissent sur la part "P1_freq" (AssignKnob 1) et "P1_AssignKnob Mod." (AssignKnob 2).


  • Scène 6 :

Les parts 1 et 2 sont actives ; tous les autres ne jouent pas car elles utilisent la phrase d'arpège Mute 4/4. Vous pouvez jouer des accords de la main droite et utiliser la molette de modulation pour gérer le pad AWM2.

  • Scène 7 :

Les parts 1 et 2 continuent avec la même phrase et sont rejointes par tous les autres :  3, 4 et 6, réduisez le pad lentement avec la molette de modulation.

  • Scène 8 :

Les parts 3 et 4 continuent de jouer, tandis que les parts 1 et 2 utilisent la phrase d'arpège Mute 4/4 ; un hit hat se joint à la grosse caisse pour la part 6.

Les boutons assignables rotatifs peuvent être manipulés directement, remettez alors le Super Knob à zéro pour le faire, l'affichage de ce que contrôle les boutons assignables rotatifs est pratique pour savoir ce que vous modulez.
En conclusion :
L'édition et comment vous allez jouer avec une performance de votre Montage est une chose personnelle.
Nous espérons que certaines des instructions expliquées ici vous permettrons d'enflammer votre imagination pour aller dans des directions qui vous sont propres.
Ne ressentez pas le besoin de devoir tout analyser.
Nous avons choisi des exemples qui permettent de réaliser une base sur la façon dont les choses sont conçues et fonctionnent.

Il peut être facile d'être déçu lors d'une phase l'apprentissage selon la méthode d'exploration et de découverte.
Lorsque vous apprenez à conduire une voiture, il est très facile de se plaindre : "Comment se fait-il que la voiture ne puisse pas voler ?"
Elle permet l'aller d'un endroit à l'autre plus vite qu'on peut y aller à pied ou à bicyclette mais il ne faut pas pour autant penser qu'elle vous amènera sur la lune.
Cela dit, nous aurions probablement jamais volé jusqu'à la lune si quelqu'un n'avait pas pensé 'ne serait-il pas cool si...' mais c'est la conception d'un produit, pas de la conception sonore.
Le but ici était d'apprendre à utiliser les crayons pour créer votre dessin,  pas de concevoir un produit différent (même si c'est amusant d'imaginer l'avenir...).
Ce n'est pas parce que vous pouvez lier quelque chose au Super Knob ou à un bouton assignable qu'il faut vous attendre à ce que tous les paramètres soient vraiment utiles sur toute la plage de réglage possible.

Il suffit de programmer la réponse "d'oreille" et entendre le bon réglage.

Bien qu'il pourrait être utile de visualiser comment les réglages évoluent par exemple, mais c'est totalement inutile. Si vous attribuez le Pitch Bend pour changer la hauteur des notes,  l'écran ne vous montre pas la distance que vous avez parcouru avec le pitch, pas seulement parce que vous n'avez pas le moyen pour le voir, mais simplement parce que c'est tout à fait inutile (la musique est pour les oreilles, pas les yeux) c'est quelque chose que le musicien écoute
Vous n'avez pas besoin de voir la confirmation de la façon dont tous les paramètres sont modifiés à l'écran comme le générateur d'enveloppe ou la hauteur d'un son, c'est bien mieux analysée comme un musicien et non en tant que technicien, l'objectif de cette série était de montrer que "d'oreille" ou par l'écoute, vous pouvez commencer à apprendre comment éditer et programmer la FM-X.

Si vous souhaitez analyser quoi que ce soit, il faut le faire en essayant de comprendre ce que le programmeur d'origine s'efforce de faire avec chaque affectation source/destination. Ensuite vous pouvez décider ce que vous aimeriez faire avec cette affectation.

Une fois que vous commencez à voir la portée de ce qui se passe ici, une telle demande de visualisation aurait besoin (peut-être) d'un peu trop de puissance CPU.
Nous n'avons utilisé qu'une petite partie de la puissance de traitement du montage. Nous avons laissé pour chaque part de cette performance plusieurs opérateurs de côté . Nous avons utilisé une part AWM2 qui n'utilise qu'un seul element et en ce qui concerne le kit de batterie avec 73 éléments, nous n'utilisons environ qu'une demi-douzaine de sons différents (Kick, Snare, hihat, etc).
Lorsque vous commencez à réaliser la taille de la matrice de contrôle, ce que vous êtes effectivement en train de faire, vous commencez à apprécier ce qui se passe.

Cette performance (Moving Floor (Ex)) est un délice, en raison de sa simplicité.
Une fois ces bases comprises vous allez pouvoir commencer à partir de zéro vos éditions FM-X, n'hésitez pas à venir lire nos futurs tutoriels.
Il est important d'expérimenter et d'apprendre à naviguer entre les différents domaines de l'architecture de montage. S'habituer à la gestion du contrôle des performances, d'une part puis de ses elements/operateur.

Cette performance avait une sélection unique et spécifiques des boutons rotatifs assignables.
Chaque son FM-X est susceptible d'être entièrement différent dans sa construction et ses contrôles.
L'idée est de trouver un son avec lequel vous aimez jouer, perdre la crainte d'éditer, plongez et explorer ce qui est assigné et ce pour quoi il est fait. Nous avons essentiellement eut une destination affectée par bouton assignable rotatif, à une ou deux exceptions près. En allant plus loin vous découvrirez que plusieurs éléments/destinations peuvent facilement être attribués à un seul contrôleur chacun avec des résultats personnalisés, il n'y a pas une seule façon de faire pour atteindre son but.  

Article de Phil Clendeninn pour Yamahasynth, traduction Moessieurs.
Retourner au contenu