Exploration d'une part FM-X première partie : - Moessieurs

Aller au contenu

Exploration d'une part FM-X première partie :

MONTAGE > FM-X > Les basiques
Exploration d'une part FM-X première partie :
Cette page est la traduction Moessieurs d'un article de Phil Clendeninn postée sur Yamahasynth.com.
 
Cliquez sur le lien pour lire l'article original en Anglais :  article original.
 
 
Merci à Phil pour ses explications aussi bien détaillées que simples à comprendre.
La base de la série des quatre articles à venir :
Dans ce premier article d'une série de quatre, nous allons utiliser simplement deux opérateur FM-X et voir comment éditer de façon assez intuitive la FM-X simplement avec une performance d'exemple au format Montage Connect ce qui vous permettra d'écouter ce qu'il y a lieu de modifier sans faire référence aux mathématiques.

Le meilleur moyen de comprendre la FM-X est d'expérimenter et d'écouter le résultat.
Vous allez pouvoir le faire ici guidé par cet article en agissant sur des paramètres clefs ce qui vous permettra de comprendre exactement ce qu'ils contrôlent.

Dans la série de quatre articles, Phil nous explique que nous verrons en détail et de façon séparée quatre exemples FM-X utilisant simplement deux opérateurs ou l'opérateur 1 module l'opérateur 2.
Pour ces exemples la performance est une single part pour une vue plus resserrée sur les réglages FM-X.
La performance P4 :
Nous avons ici une part FM-X qui utilise simplement deux opérateurs (OP1, OP2) afin d'illustrer les différentes formes d'ondes que l'on peut réaliser avec ses deux éléments qui interagissent.

Téléchargez la performance P4, dézipper le fichier, envoyer via Montage Connect la performance vers votre Montage, elle sera en mémoire tampon (buffer) et n'effacera pas une performance User si vous ne la sauvez pas en utilisant le bouton store.

Cliquez sur l'image pour télécharger la performance d'exemple au format Montage Connect P4.X7B :


Les basiques de la FM-X :
Depuis la vue Home, appuyez sur le pavé VIEW ou appuyez sur le bouton Performance.
Cliquez sur la part pour avoir le même visuel, vous verrez aussi que vos faders physiques 1 et 2 du Montage contrôlent les opérateurs de la part car nous passons en "Element/Operator" :




Avec cette vue, nous pouvons mieux voir de quoi est faite cette part, qui utilise deux opérateurs.
L'opérateur 1 est le modulateur, l'opérateur 2 est le porteur.
Si vous êtes novice dans la synthèse FM-X, les porteurs sont toujours en bas de l'image qui représente l'algorithme, les modulateurs au dessus des porteurs.

  • Les porteurs produisent un son qui est audible, les modulateurs ne sont pas directement audibles à la différence d'une waveform en AWM2.
Pour comprendre ce concept, disons que le porteur est un son de violon, lorsqu'on utilise l'archer, on entend bien un son qu'on identifie comme le son d'un violon.
Disons alors que le modulateur est la main gauche qui applique le vibrato, vous entendez l'effet de ce mouvement qui produit un changement dans la tonalité du son en dessus et en dessous de la tonalité de base généré par le mouvement de l'archer à la main droite.
On entend pas le vibrato directement, on entend comment il affecte le son de base de l'archet qui est le porteur.

Si on retire l'archet et la main droite, le fait de pousser doucement la corde à la main gauche simplement en maintenant un appui dessus ne produit aucun son. Vous ne pouvez l'entendre que lorsque qu'il modifie le son du porteur.

C'est comme cela que ça fonctionne pour la synthèse FM-X .


  • Revenons à notre capture d'écran de la part, on constate que les niveaux des opérateurs 1 et 2 sont à 99 et que ceux des opérateurs  3 à 8 sont à zéro.
C'est ce qui nous permet de ne pas utiliser les opérateurs  3 à 8.
Il n'y a pas en FM-X d'operator on/off, pour ne pas utiliser un opérateur, il suffit de mettre son niveau à zéro.

Les faders  1 et 2 du Montage contrôlent respectivement les niveaux des opérateurs  1 et 2.
Pour que le fader agisse, il faut qu'il atteigne le niveau de la Led rouge située à sa droite.
Faites le sur les deux opérateurs, puis mettez le niveau de l'OP2 à zéro, vous n'entendrez rien, il n'y a pas de porteur, le modulateur ne s'entend pas.
Monter le niveau de l'OP2 et mettez le niveau de l'OP1 à zéro, vous entendez le son de l'OP2 "pur" sans modulation (c'est une forme d'onde sinusoïdale qui est la porteuse)
Monter alors de façon régulière le niveau de l'OP1, vous entendez comment le modulateur, module le son de l'OP2, cela s'opère dans cet exemple lorsque vous arrivez environs aux 3/4 du niveau de l'OP1.
Voilà vous avez compris cette première base de la FM-X.
Plus tard nous verrons que comme la fréquence de l'OP1 et double de celle de l'OP2, cela produit lorsqu'on monte le niveau de l'OP1 une forme d'onde dite "Square/pulse" qui produit un son qui pourrait-on dire est de type "bois".
Pour le moment ne vous préoccupez pas de cette notion mathématique, nous y reviendrons plus tard.


  • Si on regarde l'algorithme de façon plus détaillée on peut voir que l'opérateur 1 a ce qu'on nomme le "feedback" une ligne qui par de l'opérateur et revient vers lui :




Le "feedback" est similaire à ce qu'on nomme le larsen, quand on pointe un micro vers un haut parleur et que cela produit ce sifflement aigüe.
Le son sort du haut parleur et revient dans le micro, puis ressort du micro et revient au haut parleur puis ressort du haut parleur et revient au micro ... en boucle.
Les guitaristes depuis les années 1950 utilisent ceci pour produire un "effet" en approchant leur guitare du haut parleur de l'amplificateur.

Le Feedback loop est une des façons en synthèse FM-X pour produire des sons plus complexe que de simples sinusoïdales.

Plus le feedback est élevé, plus le son est complexe, c'était la méthode utilisée sur le DX7.
Pour le Reface Dx, chaque opérateur a la possibilité d'avoir un feedback qu'il soit porteur ou modulateur.

Le Feedback unique pour la synthèse FM-X assure la compatibilité avec les sons des série DX comme le DX7.
Nous verrons plus tard que la FM-X du Montage propose d'autres méthodes que le feedback pour produire des sons plus complexes en terme d'harmonique pour chaque opérateur.

Lorsque le feedback est appliqué à un modulateur, son "énergie" s'applique à faire changer le timbre mais vous devez déduire ce que cela va produire, lorsqu'il est placé  sur un porteur vous pouvez mieux anticiper et entendre ce que cela produit.
Les boutons rotatifs de la performance P4 :
Revenons sur la vue Home et repassons en vue standard comme sur la capture ci-dessous tout en restant sur la sélection de la part.
Vous pouvez voir que chaque bouton rotatif de la part porte une indication sur ce qu'il contrôle :



Frequency, Form, Skirt, Resonance, Feedback, EG Level, OP1 Decay, OP2 Decay.

Ces huit paramètres on été choisis afin de vous permettre de manipuler en temps réel les paramètres de base de la FM-X relatés dans cet article afin de bien écouter et comprendre leurs relations pour modifier les formes d'ondes.
Aucun de ces huit bouton assignable n'est lié au Super Knob.

Note : l'envelope du son présentée est volontairement percussive, vous devrez donc ré appuyer de manière répétée sur les notes afin d'entendre les changements apportés lorsque vous modifiez les paramètres avec les boutons rotatifs.
N'oubliez pas de revenir à la valeur initiale de chaque bouton rotatif avant de passer à un autre de manière à avoir une base saine.
AssignKnob 1 : Frequency, Fréquence des opérateurs :
La fréquence des opérateurs a été assignée au bouton rotatif 1.
Lorsque vous le tourner cela va modifier le timbre des deux opérateurs.

La note de base que vous jouez est toujours reconnaissable mais le timbre dans sa relation avec les harmoniques change.
Le timbre devient plus brillant au fur et à mesure que vous tournez les bouton rotatifs vers la droite.
La tonalité de base reste inchangée, donc avec la base FM que nous avons relaté vous comprenez  que nous modifions la fréquence de l'opérateur 1 qui est le modulateur.
Utilisez à nouveau les faders  1 et 2 pour comprendre comment cela affecte les opérateurs  1 et 2.
Si vous pensez en terme de structure de synthèse soustractive (analogique), cela serait similaire à ouvrir un Low Pass Filter (filtre passe bas) qui révèle les hautes harmoniques.
Au fur et à mesure que la fréquence de l'opérateur 1 monte, le son est plus brillant.
Ici au lieu d'ouvrir un filtre, on produit plus d'harmoniques en montant la fréquence du modulateur.
Bien évidement ce n'est pas identique à l'utilisation d'un filtre mais c'est similaire, vous contrôlez les hautes fréquences qui modulent la forme d'onde du son.
AssignKnob 2 : Form, Spectral Form ou forme spectrale :
"Spectral Form" ou forme spectrale vous permet de sélectionner pour chacun des huit opérateurs du Montage une des sept formes spectrales pour construire votre son.
Le DX7 n'avait qu'une forme d'onde sinusoïdale pour chacun de ses six opérateurs.
De part son design de base, une forme d'onde sinusoïdale ne contient pas d'harmoniques, cela veut dire qu'il est nécessaire pour construire une forme d'onde complexe d'utiliser à minima deux opérateurs ou d'ajouter du feedback sur l'opérateur qui en dispose.

La synthése FM-X a une variété de formes d'ondes nommée "Spectral Forms" ou formes d'ondes.

  • Il y a deux formes d'ondes de type Sawtooth ou dent de scie, une nommé All1 et l'autre All2. la mention "All" se réfère à l'ensemble de la fondamentale, une façon fantaisiste de dire: toutes les harmoniques sont présentes.
En terme analogique on parle de forme d'onde en dent de scie.

Exemple : lorsqu'on joue la note A110, la seconde harmonique est A220, la troisième est E330, la quatrième A440, la cinquième C#550, la sixième E660 et ainsi de suite.
Ce sont les multiples entier de la série harmonique.

  • On trouve également deux formes d'ondes Pulse (Square), une nommée Odd1 et l'autre Odd2.
Odd se réfère sur le fait que toutes les autres harmoniques impaires sont générées, ce sont les nombres impairs multiples de la fondamentale.

Par exemple, vous jouez la A110, l'harmonique suivante est le E330, la suivante le C#550 et ainsi de suite, juste les harmoniques impaires.

  • Pour finir il y a également deux formes d'ondes "Resonant", la résonance s'obtient quand il y a un pic sur le son, de sorte que dans une région particulière les harmoniques sont plus fortes que leurs voisines.


Pour chacune des formes d'ondes que nous avons évoqués, le 1 et le 2 décrivent des variations étroites ou large de la forme d'onde proposée.

Nul besoin d'utiliser un langage mathématique pour comprendre tout ceci, utilisez vos oreilles.
Si on compare avec la synthèse analogique vous pouvez construire avec la FM-X des formes d'ondes en dent de scie (Sawtooth), de formes rectangulaires (Square ou Pulse) ou résonantes en tant que source.
Avec la FM-X vous pouvez faire ceci simplement en sélectionnant sur l'opérateur porteur la forme spectrale qui va vous donner l'harmonique de votre choix.

Les formes d'ondes en dent de scie contiennent toutes les harmoniques, les rectangulaires  les harmoniques impaires et vous pouvez les façonner ensuite à votre guise comme nous venons de le voir.

A la base, la forme d'onde "Sine" ou sinusoïdale ne contient pas d'harmonique alors que les six autres formes d'ondes en contiennent.

  • Le boutons rotatif 2 vous permet de tester les différentes formes d'ondes comme point de départ.
Pour se faire, baisser le niveau de l'opérateur 1 qui est le modulateur à zéro, comme ceci vous n'entendez que l'opérateur 2 qui est le porteur avec la forme d'onde de base non altérée.
Ensuite assurez vous de mettre le bouton rotatif 1 à zéro et tournez le bouton rotatif 2 vers la droite afin d'entendre le changement de forme d'onde.

  • Pour résumer :

- Une forme d'onde sinusoïdale en porteur produit un son de type fondamental.
Pour produire des harmoniques, vous devez utiliser un modulator pour modifier le porteur.

- Avec les Spectral form, vous pouvez choisir d'avoir dés le départ un caractère harmonique sans utiliser le modulateur.
Cela vous l'entendrez produit un changement important sur le son.

Regardons ceci de plus près en allant dans [PART SELECT 1] > EDIT > "OP2" > "Form/Freq", cliquez sur le paramètre "Spectral" pour afficher la liste des formes d'ondes à gauche de l'écran :




Vous pouvez aussi simplement utiliser la molette dial pour passer de l'un à l'autre.
Vous noterez une petite différence entre le choix d'un type de forme d'onde  1 ou 2 dans la même catégorie.

- Notez également qu'il y a un paramètre additionnel nommé "Skirt" qui s'affiche lorsque Sine n'est plus la forme d'onde sélectionnée et selon la forme d'onde choisie également le paramètre "Resonance".
Ces deux paramètres vous permettent de modifier la "direction" de la forme d'onde sélectionnée.
Nous les verrons en détail un peu plus tard.

  • Remettons le bouton rotatif à sa valeur zéro vers la gauche  pour revenir à son point de départ :




Restez bien sélectionné sur la part 1 et bougez le bouton rotatif 2, voici les plages de variation qui vous permettent de sélectionner et écouter les formes d'ondes de 0 à 127 :

Sine: 0-19
All: 20-58
Odd: 59-97
Res: 98-127

- Vous pouvez entendre les changements de caractère sonore dans la forme d'onde.
- Vous pouvez décider que ce paramètre n'est pas une option intéressante pour un changement lors de votre jeu au clavier mais que c'est par contre un bon point de départ pour construire votre son. Nous verrons plus tard ce que peut apporter un changement de forme d'onde en cours de jeu.

Pour la suite de cet article, revenez sur la forme d'onde Sine.



AssignKnob 3 : Skirt qu'on pourrait traduire par "alentour" :
A part la forme d'onde Sine, les six autre formes d'ondes ont un réglage Skirt.

Le Skirt est comme un parapluie sous lequel vous avez des harmoniques supplémentaires au-dessus et au-dessous d'un point central. - Plus le skirt est élevé, plus les harmoniques sont entendues.
- Lorsque le skirt est bas ou à zéro moins ou pas d'harmoniques supplémentaires seront entendues.
- En tournant le bouton rotatif 3 assigné au skirt sur une forme d'onde sinusoïdale vous n'entendez rien puisque cette forme d'onde n'a pas d'harmonique.
- Dès lors que vous avez sélectionné une autre forme d'onde que la sinusoïde, le réglage skirt agira sur la forme d'onde.

  • Pour le test suivant ajustez le bouton rotatif 3 à une valeur comprise entre 96 et 100.

Tournez maintenant le bouton rotatif 2 assigné à sélection de la forme d'onde en partant de zéro.
Vous allez pouvoir maintenant mieux entre les différences entre All 1 et 2, entre Odd 1 et 2 et entre Res 1 et 2.

En augmentant la valeur du skirt,  vous avez maintenant un éventail différent d'harmoniques, de bandes latérales et de fréquences qui sont générées.
Vous pouvez plus facilement différencier le caractère tonal  entre les formes de type 1 et 2 et pour Odd 1/2 et Res 1/2 vous allez découvrir une nouvelle gamme de timbres disponibles.

- Vous êtes maintenant en mesure de détecter deux familles distinctes de formes d'ondes entre ALL 1 et ALL 2 ce qui n'était pas si évident auparavant.
- De même entre ODD 1 et 2, vous remarquez maintenant une nouvelle gamme de timbres disponibles.
- La même chose avec RES 1 et 2.

Voici la plage de valeurs plus détaillées pour les formes d'ondes avec le bouton assignable 2 :

Sine: valeurs 0-19
All 1: valeurs 20-39
All 2: valeurs 40- 58
Odd 1: valeurs 59-78
Odd 2: valeurs 79-97
Res 1: valeurs 98-117
Res 2: valeurs 118-127

Vous pouvez constater  que selon la forme d'onde qui est sélectionné, vous pouvez largement influencer les timbres que vous pouvez obtenir avec la FM-X.
La largeur ou valeur du réglage Skirt peut aussi déterminer le résultat sonore.
Un simple opérateur est capable ainsi de délivrer une large variété de son car pour chaque opérateur vous avez une large variété de points de départs que l'on peut ensuite encore explorer et éditer.

La résonance donne elle des résultats plus radicaux, comme un filtre résonant le ferait sur un synthétiseur analogique.
Les fréquences peuvent être telles qu'on pourrait "se mettre les oreilles sur orbite" et aller dans des plages de fréquences que seul un chien peut entendre par exemple.

Le bouton rotatif 4 assigné au paramètre résonance n'est "actif" que sur les formes d'ondes Res1 et Res2 et sera lui aussi influencé par le paramètre Skirt.
AssignKnob 4 : Resonance :
Le concept de la résonance peut être compris comme une fréquence qui est plus forte que les autres de chaque côté des ses dernières.
- On peut la voir apparaître comme un pic dans le graphique de niveau à une fréquence spécifique.
- On pourrait le décrire également comme certain son qui semble plus fort dans une pièce particulière, nous dirons alors que la fréquence résonne..
Certaines salles, par exemple, peuvent accentuer le F#, cette fréquence semblera résonner dans la pièce et sonner plus longtemps et plus fortement que les autres notes.
Ce son distinct de «résonance» est bien connu des utilisateurs de synthétiseurs analogiques car il y a souvent un pic de résonance appliqué à la fréquence de coupure du filtre passe-bas.

Il est également bien connu de tout musicien qui a joué un concert dans un gymnase où il y a une fréquence qui semble juste «hurler» quand le groupe joue et qu'il est particulièrement difficile de réduire.
Sur beaucoup de synthés analogiques vous pouvez monter la valeur de la résonance de manière à obtenir un son qui donne cette sensation de "hurler".
Les sons que vous obtenez de cette extrémité du spectre sont facilement reconnaissables.
La série DX originale n'avait pas de filtres.
Sur le Montage, la FM-X a les mêmes 18 types de filtres dont on dispose pour la partie AWM2.

Placez le fader 1 comme le fader2 à 99 vous pouvez ainsi entendre l'influence du modulateur sur le porteur, mais nous avons déjà réussi à créer un son complexe juste avec l'OP2 qui est le porteur tout au long des réglages déjà observés.
AssignKnob 5 : Feedback ou rétroaction :
Le Feedback ou Rétroaction est la sortie d'une source sonore qui revient à son entrée créant ainsi un pic d'énergie" sur le modulateur ou un changement de timbre pour un porteur.

La série DX originale dispose pour chaque algorithme d'un opérateur avec feedback.
Parfois c'est une série d'opérateurs qui est "en boucle".
Ceci permet de générer une large plage de timbres.

Ce que nous allons voir plus bas pour la FM-X est une méthode introduite à la sortie du FSR1 en 1998 où l'on a une fonction programmable et pas seulement une sélection de formes d'ondes.
On a un ensemble complet de paramètres variables qui peuvent être utilisés pour modifier  cette forme d'onde source ce qui est si important pour construire un son.

Ici avec le bouton rotatif 5 Ici, nous avons affaire à la rétroaction traditionnelle de type DX7. Pour entendre clairement son influence réglez les quatre premiers boutons rotatifs  à zéro comme sur la capture ci-dessous puis montez lentement la valeur du feedback et écoutez  :


AssignKnob 6 : EG LEVEL envelope generator level ou niveau du générateur d'enveloppe :
Plus vous monterez la valeur de l'EG LEVEL, le bouton assignable rotatif 6,  plus vous entendrez l'influence du réglage de feedback, essayez avec une valeur d'EG Level à 105 et modifiez la valeur du feedback.

Le son "chaotique" obtenu sur les valeurs hautes peut être utilise comme un générateur de bruit.

"EG LEVEL" est le réglage dans le temps de l'enveloppe d'amplitude du modulateur (OP1) qui permet d'allonger sa durée, ce qui évidement permet plus facilement d'entendre son influence.
Le prochain article traitera ce point plus en détail.
Le diagramme de l'algorithme nous montre que via le feedback, le son de  l'OP1 est réinjecté sur lui-même ce qui a pour résultat de produire un son avec des harmoniques plus complexe.
En augmentant le niveau d'EG cela rendra plus grande l'influence sur le porteur et amener cette rétroaction à un son proche du chaos.

A son réglage minimum, le niveau EG empêche le modulateur d'influencer le porteur de sorte que le son revienne à une onde sinusoïdale, mais à mesure que vous augmentez le niveau EG, le modulateur a plus d'influence sur le porteur.
AssignKnob 7 & 8 : OP DECAY : palier des opérateurs :
Le bouton 7 et le bouton 8 sont respectivement les "OP1 DECAY" et "OP2 DECAY".

En les tournant vers la gauche puis vers la droite, vous entendez que l'un affecte le son dans sa globalité (OP2) alors que l'autre affecte les composants du modulateur qui modifient le son.

- Augmenter le "OP1 DECAY" aura un effet complémentaire à ce qu'EG LEVEL permet d'accomplir, il change en fait la forme OP1 de l'amplitude (son énergie).
- Avec des valeurs basses, l'influence est diminuée (vous entendrez comme un blip à l'attaque du son), mais comme "OP1 DECAY" est augmenté, vous pouvez entendre clairement comment il peut changer le son en particulier lorsque le FEEDBACK est également utilisé.
 
Lorsque vous avez besoin d'un bruit "inharmonique" pour ajouter un peu de "crachat" sur une attaque, ajustez le réglage de l'OP1 DECAY pour créer un bruit court et rapide.

- OP2 DECAY lui contrôle la durée totale du son que nous entendons c'est l'enveloppe d'amplitude du porteur.

La relation entre ces deux peut grandement influencer la façon dont le timbre change avec le temps.

- Si l'OP1 DECAY est supérieur à l'OP2 DECAY, l'influence du modulateur durera tout au long de la pression sur la touche, si elle est réglée plus bas, vous remarquerez que le timbre change en conséquence.

Lorsque vous combinez le choix de la forme d'onde,  le «Skirt», la «Resonance» avec le «Feedback» en ajustant via l'enveloppe du porteur et sur ce qui est utilisé pour modifier ce porteur, vous pouvez entendre comment la FM-X permet d'aller plus loin que simplement avoir une boucle de rétroaction sur chaque opérateur comme sur le Reface DX.
C'est programmable plus en profondeur et en subtilité jusqu'a créer des familles de tonalités caractéristiques que l'on peut construire à partir de ces bases.
Assurez vous de remonter le niveau du fader 1 pour le modulateur.

Il s'agit de la famille de tonalités que vous pouvez construire à partir de ces sources lorsqu'elles sont combinées pour travailler l'une avec l'autre.

Vous pouvez réaliser des sons de la famille des bois, métalliques, nasale, des sons amples, de type pluck ou blip, des sons de cloches, des bruitages, des buzz, etc., etc., etc. Juste en expérimentant avec les réglages de fréquence, la forme spectrale, le skirt, la résonance et les paramètres decay.
Expérimentez ce que vous avez observé tout au long de cet article avec l'exemple de la performance P4 et combien de divers timbres de base vous pouvez construire juste en utilisant ces huit paramètres.

Observer comment l'OP1 DECAY et l'OP2 DECAY permettent de changer le caractère de l'enveloppe d'amplitude qu'elles soient courtes ou longues.
Des enveloppes de percussion courtes aux enveloppes pincées, tapées et frappées où de longue durée.

Si l'OP2 DECAY est activé et que l'OP1 DECAY est court, l'énergie du modulateur se dissipe avant que le son ne se termine.

Nous avons construit ici de façon simple une forme d'onde source ici en utilisant seulement deux des huit opérateurs disponibles.
Vous pouvez commencer à voir que non seulement vous pouvez laisser vos oreilles prendre le dessus sur la réflexion et qu'il est possible avec une certaine expérimentation et des essais de commencer à déchiffrer la programmation FM-X, à l'oreille!
Pour conclure ce premier article :
Au fur et à mesure que nous approfondirons, nous apprendrons comment utiliser plus de paramètres et d'opérateurs  mais pour l'instant, expérimentez avec cette pile de deux opérateurs et les huit paramètres  assignés aux boutons rotatifs pour entendre la grande variété de tonalités que vous pouvez produire.

Dans l'article suivant, nous allons jeter un coup d'œil à deux autres opérateurs empilés selon le même principe avec un empilement modulateur/porteur et un rapport de syntonisation de 2:1.
En utilisant les mêmes réglages sur les boutons rotatifs assignables de la part  vous pouvez entendre par vous-même la variété de timbres qui peuvent être créé.

Dire qu'il y a juste 7 formes d'onde pour la FM-X c'est ne pas vraiment comprendre ce que vous avez sous la main (et tout cela avant même d'arriver aux filtres!).

Travaillez bien tout ceci avant la parution du prochain article.

Article original de Phil Clendeninn pour YamahaSynth, traduction Moessieurs.
Retourner au contenu